Découvrir la méthode Soka Gakkai en détail

Soka Gakkai

La religion est pour la plupart des individus à travers le monde, un élément important dans sa vie au quotidien. Elles sont absolument nombreuses, de nos jours. Effectivement, dans un seul pays, il peut y en avoir plus de trois ou quatre religions spécifiques. La Soka Gakkai en est une. Voici quelques points essentiels à savoir sur la Soka Gakkai.

C’est quoi réellement la Soka Gakkai ?

Etant une forme de mouvement bouddhiste, la Soka Gakkai a été créée en 1930, par Tsunesaburo Makiguchi et Josei Toda. Cette nouvelle forme de religion est une division dite laïque de l’établissement Nichiren Shoshu, au Japon. Celui-ci est une école de bouddhisme, basée sur la tradition appelée Nichiren. Entre autres, la Soka Gakkai est basée sur les disciplines du moine d’origine Japonaise, qui se nomme Nichiren. Comme toutes autres formes religieuses, elle réalise diverses cérémonies spécifiques. Les membres laïques du mouvement s’en occupent. Au Japon, elle est en effet considérée comme étant des dérives sectaires. Il est à savoir que la Soka Gakkai est présente dans plus de 190 pays dans le monde. Il y a quelques années, il compte autour d’une vingtaine de millions de membres.

Un petit aperçu de l’histoire du Soka Gakkai et ses dirigeants

La religion a commencé à occuper une place importante dans l’entité en question quelques mois après sa création. Effectivement, à la base, elle s’est juste focalisée sur la théorie de création de valeurs à travers l’éducation. Les deux créateurs de l’organisation ont été emprisonnés quelques années plus tard. Tsunesaburo Makiguchi décède en prison quatorze ans après la création de la Soka Gakkai. Mais Josei Toda a été libéré en 1951 et reprend en main l’organisation. C’est à ce moment-là que cette dernière est devenue une entité bouddhiste laïque. Puis, vers 1960, Daisaku Ikeda devient le président de l’entité. Quinze ans après cela, la Soka Gakkai se répand à travers le monde. D’un autre côté, le bouddhisme commence à s’intéresser à la culture, à l’éducation ainsi qu’à la paix.

Quelques points essentiels à savoir sur la Soka Gakkai

Les fidèles de la Soka Gakkai sont appelés des pratiquants. Ils se réunissent une ou deux fois chaque mois pour discuter d’un sujet d’étude. Ces discussions sont accessibles à tous. Lors de ces rencontres, les fidèles partagent des expériences spécifiques qu’ils vivent au quotidien. Ces dernières peuvent être en rapport ou non avec le thème de la réunion. Ce sont les pratiquants et les acteurs de l’entité qui s’occupent de l’animation des réunions. Dès lors que les fidèles reçoivent le Gohonzon ou objet de culte, ils se doivent consentir les valeurs de la religion de Nichiren et font partie de l’Association Culturelle Soka du Bouddhisme de Nichiren. Il est à noter que l’acquisition du Gohonzon doit se faire volontairement afin de confirmer la foi du pratiquant ainsi que sa contribution aux activités de l’organisation.

Ceci étant, la Soka Gakkai fait partie des entités importantes dans le monde. D’ailleurs, elle participe aux diverses affaires internationales et elle est considérée comme étant une Organisation non Gouvernementale.

Zoom sur la tendance voyage bien-être
Comment être heureux ?