La posture de l’Arbre : accroître la concentration, et l’équilibre du corps et de l’esprit

La posture de l’arbre porte bien son nom puisqu’elle confère à celui ou celle qui la pratique, l’ancrage et l’enracinement dans l’instant présent.

La posture Vrksasana

Prenez la posture de la prière (Samasthiti, debout, les pieds écartés largeur d’épaules et les mains jointes au niveau du cœur) puis déplacez légèrement votre poids sur votre pied gauche, en gardant la plante du bien à plat sur le sol. Pliez le genou droit et allongez la main droite pour saisir la cheville droite.

Tirez le pied droit vers le haut et placez la plante du pied contre l’intérieur de la cuisse gauche. Appuyez le talon droit à l’intérieur de l’aine gauche si cela vous est possible. Positionner le à hauteur de votre souplesse.

Assurez-vous de garder le bassin en position neutre et la ligne des hanches parallèle au sol. Allongez le coccyx vers le sol. Après avoir trouvé le juste équilibre entre la pression de votre talon droit et la résistance exercée par votre jambe gauche, placez les mains en salutation au dessus de la tête.

Restez immobile durant 6 ou 12 cycles d’inspiration/expiration en fixant un point au sol devant vous, pour vous équilibrer. Pour progresser, vous pouvez fermer les yeux durant la moitié de l’exercice. Vous sentirez alors davantage l’activation des différents groupes musculaires qui vous retiennent. Ils sont orchestrés par un système neuromusculaire très sophistiqué. Les centres d’équilibre dans votre oreille interne et votre cerveau communiquent à chaque instant avec l’ensemble de vos muscles posturaux. Ils vous aident à maitriser votre équilibre et votre force.

Les bienfaits de cette posture

Cette posture de l’arbre est recommandée lorsque le mental est agité car la concentration qu’elle requiert permet au mental de se concentrer sur l’équilibre et ainsi de couper avec les pensées récurrentes.

Par ailleurs, cette posture permet de travailler l’équilibre physique et mental et développe la concentration et la coordination corps/esprit. En se référant à l’arbre, cette posture améliore l’ancrage, avec notamment un exercice de visualisation d’une racine qui descend de la voute plantaire du pied au sol, et qui plonge profondément dans la Terre, permet de maintenir l’équilibre par l’ancrage. Cette qualité se développe physiquement et énergétiquement.

Les bienfaits pour le corps physique sont le renforcement des mollets, des chevilles, des cuisses et de la colonne vertébrale. Elle étire l’aine, l’intérieur des cuisses, la poitrine et les épaules. Elle est recommandée pour soulager la sciatique et améliore le sens de l’équilibre.

Cette posture n’est pas recommandée si vous souffrez de maux de tête, en cas d’insomnie, ou de pression artérielle trop basse ou trop élevée.

Cultiver la bienveillance au quotidien: de la nécessité d’agir pour le bien de tous les êtres
Quelle immense chance avons-nous!