Les rituels indiens de beauté et de santé des cheveux: prévenir la chute et le vieillissement

Il est souvent dit que le cheveu est très représentatif de notre état de santé physique et psychologique. Affectés tant par les chocs émotionnels, les bouleversements hormonaux, le stress chronique, les carences ou encore l’utilisation de cosmétiques chimiques, les cheveux sont considérés depuis des civilisations très anciennes comme un atout de beauté, de féminité mais également comme un élément sacré selon certaines cultures. Il est offert en offrande ou conservé après le décès comme sépulture, comme lien avec l’âme du défunt.

Néanmoins, l’industrialisation des cosmétiques nous a donné de bien mauvaises habitudes quant aux soins extérieurs de nos cheveux. Et si l’agression de cette partie de notre corps par une multitude de dérivés pétrochimiques est une des causes de leur dégradation, l’alimentation et l’hygiène de vie jouent un rôle primordial. Les traditions indiennes de santé et de beauté apportent une réponse efficace et très accessible pour l’ensemble des problèmes de cheveux.
La chute de nos cheveux est tout à fait naturelle et participe à leur renouvellement. Néanmoins, de plus en plus de personnes rencontrent des chutes de cheveux anormales, avec l’apparition prématurée de cheveux blancs, ainsi qu’une qualité de cheveux friable et cassante. En thérapie ayurvédique, il est parfois dit que l’Occident souffre d’un excès de Pitta (de feu) qui conduit précisément à ce type de manifestation du cheveu.

De nombreuses causes peuvent en être l’origine, et un diagnostic avancé serait nécessaire mais d’une manière générale, l’ensemble des conseils ci-dessous, appliqués conjointement, peuvent mener à une amélioration significative de la chute de cheveux, de leur qualité, qui s’étend jusqu’aux ongles et à la peau. Testé durant 10 mois et approuvé !

Adaptez votre alimentation : les ingrédients qui soignent le cheveu

Au départ de la construction du cheveu, il y a l’alimentation. Il est important de les nourrir de l’intérieur avec une alimentation contenant des protéines (le cuir chevelu contient beaucoup de Kératine qui est une protéine), mais également du fer, du zinc et des vitamines du groupe B. Pour la croissance du cheveu, la vitamine A est primordiale.

Ainsi, dans le cadre de la guérison de vos cheveux, il est recommandé de consommer quotidiennement du germe de blé, de la levure ou des huiles végétales riches en vitamine E, des céréales complètes, des fruits secs et oléagineux. Les aliments riches en soufre sont également très recommandés comme l’ail et le jaune d’œuf.

Par ailleurs, les aliments de qualité médiocres freinent la bonne assimilation des nutriments par l’organisme en l’encombrant de déchets et de matières non-assimilables (Ama) Il est donc recommandé de bannir tous les produits à base de farine blanche, de sucre blanc, et d’une manière générale, qui contiennent trop d’additifs alimentaires comme les conservateurs. Il est également recommandé de ne pas surcharger les reins avec un excès de sel ou de matières lourdes à digérer comme les viandes animales. Privilégiez le poisson ou les protéines végétales, plus digestes, à associer avec une céréale complète. Par exemple, si vous consommez des lentilles, il est préférable de les manger avec du riz complet ou semi-complet afin de former une chaîne complète d’acides aminés, à l’origine d’une protéine assimilable par le corps humain.

Il est également recommandé de boire beaucoup d’eau pour détoxifier l’organisme et également de limiter la consommation de boissons excitantes. Par ailleurs, le thé noir se veut occasionnel et surtout pas à la fin du repas car il freine l’assimilation du fer par l’organisme. Préférez-y du thé vert, des infusions de plantes ou encore de l’eau chaude.

Les compléments alimentaires, oui…mais pas n’importe lesquels

Dans le cadre d’une amélioration de la qualité du cheveu, et spécialement pour les végétariens, une algue, la spiruline peut être très bénéfique pour apporter du fer et des protéines au cheveu. Par ailleurs, une autre algue, la chlorelle est très riche en vitamine B et permet aux cheveux de se régénérer. Ces algues sont complémentaires.

Des plantes fournissent de la silice, très utile pour la formation du cheveu. On peut la trouver dans l’ortie, le cassis ou la prêle. La silice végétale est également vendue extraite et prête à consommer.

Enfin, certains complexes pour les cheveux sont proposés. Il est préférable de ne pas tomber dans le piège du marketing de la tignasse de rêve. Il vaut ainsi mieux éviter les complexes vendus en grandes surfaces. Tout n’est pas à jeter, mais la plupart des constituants sont fabriqués de manière chimique et ne sont donc assimilables qu’en infimes quantités par l’organisme. Les compléments doivent rester le plus naturels possibles.

Fini les cosmétiques chimiques, bonjour les plantes !

Les cosmétiques vendus en grandes surfaces et dans les salons de coiffures sont constitués majoritairement de dérivés pétrochimiques, très agressifs pour le cheveu. Les shampoings labellisés « agriculture biologique » répondent à un cahier des charges bien plus respectueux du cheveu et de l’environnement. Les constituants utilisés sont majoritairement naturels et donc moins agressifs. Attention, il y a Bio et Bio. Préférez les shampoings vendus en boutiques Bio plutôt que le bio de grande surface. Une fois de plus, les labels ne sont pas les mêmes et ne répondent pas aux mêmes exigences.

Le rituel de beauté des cheveux à l’indienne

Dans le cadre d’une véritable détoxification du cuir chevelu, et selon les rituels de beauté indienne, il est recommandé de se laver les cheveux avec une plante riche en saponines végétales (qui produit l’effet mousse), le Shikakaï.

Le shampoing naturel à base de poudre de Shikaka

Cette poudre est issue d’un fruit à cosses séché et moulu. Le Shikakaï renforce le cheveu, le démêle et l’épaissi. Il favorise la pousse du cheveu et endigue les problèmes pelliculaires. Par ailleurs, il convient très bien aux cheveux ternes en apportant une véritable détoxification du cheveu.

Le PH du Shikakaï est parfaitement adapté au cuir chevelu pour un lavage tout en douceur. Il constitue un véritable soin de beauté du cheveu en Inde.

Utilisation : Mélangez quelques cuillères de poudre à de l’eau de source pour obtenir une pâte assez liquide qui fera usage de shampooing. Une fois appliquée sur les cheveux, massez vous comme d’habitude puis laissez poser quelques minutes avant de rincer. Comme l’odeur ne convient pas à tout le monde, vous pouvez y ajouter une ou deux gouttes d’huile essentielle d’ylang-ylang, qui laissera un parfum agréable sur les cheveux. Pour plus de brillance et pour contribuer à soigner votre chute de cheveu, il est possible d’effectuer un bain de rinçage avec une décoction de fenugrec (sensibles aux odeurs, s’abstenir).

Le soin des cheveux à base de poudre de Brahmi, de poudre d’Amla et de poudre de Bhringaraj.
Le Brahmi est connu en Ayurveda comme une plante rééquilibrante pour les trois doshas. Plante aux mille vertus, elle est utilisée par voie interne pour améliorer le système nerveux, soigner des maladies comme l’épilepsie et apporter plus de clarté et de calme à l’esprit. Dans le soin des cheveux, elle est tonifiante et épaississante. Par ailleurs, elle prévient la formation des cheveux blancs et renforce les couleurs. Elle apporte beaucoup de brillant aux cheveux.

L’Amla est un petit fruit vert qui se consomme frais et dont la poudre représente tant un complément interne qu’externe pour les cheveux. Considéré comme un régénérant très puissant en Inde, sa forte teneur en vitamine C fait de lui l’allier bonne santé. Il est très recommandé pour les constitutions Vata et Pitta qu’il apaise. Il stimule les racines, favorise la pousse des cheveux et ralenti la chute.

Le Bhringaraj signifie en sanskrit « maître des cheveux » et sa réputation n’est plus à faire. Cette plante est utilisée pour prévenir le vieillissement en stimulant la régénération naturelle des tissus. Ainsi, elle prévient l’apparition de cheveux blancs et la calvitie. Cette plante à un fort potentiel détoxifiant et une action calmante.

Utilisation : En masque hebdomadaire. Dans un bol, versez à parts égales, les trois poudres, et mélangez avec de l’eau pour former une pâte. Puis étalez la sur le cuir chevelu et les longueurs humides. Enveloppez d’une charlotte puis d’une serviette pour maintenir les cheveux au chaud et ainsi bénéficier des bienfaits des plantes. Le temps de pause peut être très long. Ainsi, conserver le soin sur les cheveux durant 2 à 3 heures est très bénéfique dans le cadre d’un véritable traitement.

Il est possible de n’utiliser qu’une seule poudre, ou deux poudres selon les pathologies. Par ailleurs, en plus de l’eau de source, il est possible d’ajouter du gel d’aloé vera, un peu l’huile de graines de moutarde ou de neem, très hydratantes et fortifiantes pour le cuir chevelu.

L’huile de coco, l’atout beauté en Inde

Les huiles sont très utilisées en Inde sur des cheveux épais et denses. En Occident, la qualité du cheveu est souvent bien plus fine et donc peu adaptée à ce type de traitement. Les bains d’huiles sont surtout bénéfiques aux cheveux assez épais. Pour cela, l’huile de coco (bio et équitable) constitue un formidable soin du cheveu. Appliquez là surtout sur les longueurs avant d’effectuer un shampoing. En Inde, cette huile remplace toutes les substances coiffantes comme le gel ou la laque. Elle est donc utilisée en soin continu et hydrate profondément les cheveux secs et rêches. Si vos cheveux sont fins et secs, appliquez quelques gouttes sur les pointes la nuit précédent votre shampooing.

L’alternative aux colorations chimiques

Pire que les shampoings industriels, il y a les colorations chimiques. La marque Khadi propose une alternative ayurvédique et totalement naturelle aux colorations. Composée de poudres indiennes et de colorants d’origine naturelle, cette coloration est un véritable soin pour les cheveux. Il est bien sûr impossible de passer d’un brun à un blond, mais pour les personnes qui se sentent bien avec leurs couleurs naturelles, souhaitant couvrir les cheveux blancs et densifier leurs couleurs, alors ces poudres de plantes sont formidables.

Elles sont vendues en boutique bio et sont bien moins chères que les colorations chimiques puisqu’une boite (environ 11 euros) permet de faire deux colorations. Il convient de bien suivre les indications de préparation et de pause car les poudres réagissent la chaleur.

Le petit plus des huiles essentielles pour prévenir la chute de cheveux

Les huiles essentielles de romarin à cinéole, de géranium rosat, et de gingembre préviennent la chute des cheveux. Diluées à l’huile de ricin, elles permettent de tonifier les racines et de fortifier les pousses.

Utilisation : Vous pouvez vous préparer un flacon avec 30 ml d’huile de ricin, 70 gouttes de romarin à cinéole, 70 gouttes de géranium rosat et 70 gouttes de gingembre et appliquer en soin, 1 ml de cette préparation une heure avant le shampoing.

Enfin, dans votre préparation de Shikakaï ou dans votre dose shampooing Bio, ajoutez 2 gouttes d’huile essentielle de géranium rosat, 2 gouttes d’huile essentielle de mandarine et 2 gouttes d’huile essentielle de gingembre.

La compréhension holistique des problèmes de cheveux : dites stop à un mode de vie stressant et non aligné sur votre rythme biologique et émotionnel
Les problèmes de cheveux ne sont souvent que la partie émergée de l’iceberg (en dehors des problèmes génétiques). En effet, les cheveux porteraient énergétiquement, de nombreuses mémoires en lien avec nos peurs, nos stress et nos émotions. Ainsi, une chute anormale est souvent le témoin d’un déséquilibre plus profond. L’ignorer ne permet pas de régler le problème. Lorsque le corps parle, il est préférable de l’écouter et de prendre rendez-vous avec sa santé.

Faites une pause et interrogez vous sur ce qui n’est pas en accord avec votre for intérieur. Puis mettez en place des actions pour améliorer vos conditions de vie, d’alimentation, de gestion du stress et des émotions. Parfois, dormir plus, manger mieux et adapter son rythme de vie aboutissent à de merveilleux résultats.

La thérapie ayurvédique est une thérapie holistique qui permet de comprendre le déséquilibre dans sa globalité et d’y apporter une solution adéquat.

Le grand air et l’oxygénation du corps sont également primordiaux dans le cadre d’un rééquilibrage.

Accordez-vous du temps pour prendre soin de vous et de vos cheveux. Vous êtes votre meilleur(e) ami(e) et personne ne peut prendre un meilleur soin que vous-même ! Soyez bienveillants et aimants avec vous-même !

La médecine Siddha et les huit pouvoirs surnaturels des Sages indiens
Le Thirukkural, ce que nous enseigne la sagesse indienne tamoule sur l’alimentation