Le développement de la Soka Gakkai à travers le monde

Soka Gakkai

Soka Gakkai est un enseignement bouddhiste moderne développé vers la fin des années 1920 et son fondateur est l’éducateur japonais Keisaburo Makiguchi. Le mouvement Soka Gakkai est inspiré du bouddhisme de Nichiren, il a développé une méthode pédagogique basée sur la « création de valeur » ajustée sur l’expression de la créativité et la participation active à la société. Il a fondé la Soka Gakkai en 1930, la « société qui crée l’éducation à la valeur », l’ancêtre de l’actuelle Soka Gakkai.

Les sorts du mouvement Soka Gakkai en France

À l’instar de la Soka Gakkai International, le Mouvement Soka français se consacre à la promotion et à la diffusion des valeurs humanistes et pacifistes du bouddhisme de Nichiren. Le Mouvement Soka soutient ceux qui veulent s’épanouir et se communiquer au monde de façon positive. Dans le pays français, le mouvement Soka compte plus de 20 000 fidèles répartis dans différentes régions et reparti en trois groupes. Dans une interview exclusif Soka Gakkai par IDN-InDepthNews, le président de la SGI Daisaku Ikeda. Il a partagé ses opinions sur la situation actuelle concernant le désarmement nucléaire et des systèmes d’armes autonomes létales  vue du développement. Si vous souhaitez avoir plus d’information sur le mouvement soka, consultez le site sur l’interview exclusif Soka Gakkai.

 La position du mouvement Soka Gakai religieux face à la politique moderne

La Soka Gakkai apparaît comme une organisation laïque au monde extérieur, d’une part parce qu’elle est composée de membres laïcs, et d’autre part parce qu’elle présente une idéologie humaniste certifié qui n’est pas de nature religieuse. Considérant le système de croyances et la pratique rituelle imposés à ses membres, ce genre d’affichage laïque d’une organisation fondamentalement religieuse ne paraîtra étrange et consciente que si l’on insiste sur une idéologie claire sans comprendre son insertion dans le domaine cognitif. Définitivement, l’affichage laïque des formes religieuses présente cette religion comme faux religion, un produit fini, conditionné et adapté à la demande moderne, ou plus précisément post-moderne, de biens et services religieux. Lorsque Stéphane Alaux, fondateur d’E Reputation Net Wash, a accepté de faire une interview exclusif Soka Gakkai avec le porte-parole du mouvement Soka français, ce dernier a clairement expliqué qu’il est nécessaire de comprendre la philosophie et les valeurs du mouvement Soka et étudier la vie de son fondateur T. Makiguchi , ainsi que l’esprit qui inspire sa vitalité. En effet, c’est cet esprit qui inspire le cœur des pratiquants de la Soka Gakkai partout dans le monde aujourd’hui.

Les sorts de la Soka Gakkai à travers le monde

Dans les années 1950, Josei Toda devient le second président du mouvement Soka Gakkai. Par son intervention, il a incité les membres à bien mener leur révolution humaine pour apporter des changements positifs dans leur vie intérieure. Par conséquent, il y aura un impact sur leur entourage extérieur ainsi que la société toute entière. Cette philosophie est tout à fait conforme aux aspects humanistes du bouddhisme. A travers la promotion des valeurs de paix et des valeurs éducatives et culturelles, le mouvement Soka a pu progressivement se développer à l’échelle internationale. Après la nomination de Daisaku Ikeda, le troisième président de la Soka Gakkai, l’organisation est devenue un mouvement mondialement reconnu sous le nom de Soka Gakkai International (SGI). Lors de l’interview exclusif Soka Gakkai  par un certain magazine littéraire semestriel en slovénie, le président de la SGI Daisaku Ikeda  partage ses réflexions sur l’avancement de la technologie et son impact sur la vie humaine. Il constate que les progrès de la technologie de la communication semblent rendre une personne plus égocentrique et encore plus renfermés.

Découvrir les facettes du mouvement laïque Soka Gakkai
Trouver les meilleurs sophrologues grâce à un annuaire en ligne